Enfants et nutrition

jeudi, 23. août 2018

Enfants et nutrition

Les enfants doivent suivre une alimentation équilibrée. L'approvisionnement adéquat en macro et micronutriments incombe donc principalement aux parents.

Pour la croissance, il est d’une importance capitale qu’une quantité conséquente de macro et micronutriments se voit absorbés. Ils permettent non seulement à l’enfant de se développer de manière conforme d’un point de vue physique, mais aussi d’un point de vue mental.

Il est souvent difficile de fournir aux enfants tout ce dont ils ont besoin pour se préparer à la vie quotidienne et aux aventures quotidiennes. Après tout, les enfants et les adolescents possèdent un besoin accru en vitamines, minéraux et oligo-éléments pour une bonne croissance. La formation du sang, le développement des os et de tous les organes - en particulier les systèmes nerveux et immunitaire - ont besoin d’une augmentation du taux de micronutriments. Les parents jouent ici un rôle d’une grande importance.

Omega-3

Il est extrêmement important d'inclure le poisson dans l'alimentation car les poissons riches en graisses contiennent une forte teneur en acides gras essentiels DHA (acide docosahexaénoïque) et EPA (acide eicosapentaénoïque). Entre autres, l’absorption de DHA par la mère contribue au développement normal du cerveau et au développement normal des yeux du fœtus et du nourrisson allaité. Il est également possible d’absorber ces acides gras par le biais d’huiles végétales, telles que l’huile de canola, de lin ou encore de noix. Le corps peut convertir l'acide alpha-linolénique contenu dans les huiles végétales en DHA dans une moindre mesure. L'huile d'algues est également une bonne source de DHA.

Vitamine D

En plus des acides gras oméga-3, les poissons peuvent également fournir de la vitamine D, appelée aussi vitamine du soleil, car elle est principalement produite par l'organisme à la suite d'une exposition suffisante au soleil. Elle est importante pour le métabolisme osseux et pour une fonction immunitaire normale. En particulier, un apport suffisant en vitamine D est indispensable pour les nourrissons. La prise par le lait maternel n’étant pas suffisante, il est recommandé de commencer l’administration de vitamine D (400 UI par jour). Comme il y a souvent une carence pendant la grossesse et l'allaitement, les mères elles-mêmes doivent faire attention à assurer un apport adéquat de cette vitamine pour assurer un développement sain du bébé.

Fer et vitamine c

Un autre besoin fréquent, qui peut être particulièrement important dans la croissance et la petite enfance, concerne le fer. Le micronutriment est responsable de la formation du sang et de la performance mentale et contribue également au fonctionnement normal du système immunitaire. Un régime riche en viande peut répondre à un besoin accru, mais le fer se trouve aussi dans des aliments tels que le soja, les pois chiches ou les lentilles. Pour faciliter l'absorption de l'élément fer et pour stimuler le système immunitaire et la division cellulaire, il convient de veiller à un apport adéquat en vitamine C.

Vitamine D et iode

Les nourrissons reçoivent, dans l’idéal, tout ce dont ils ont besoin, grâce au lait de leur mère. Il contient une composition presque optimale de tout ce dont l'enfant a besoin pour son développement (seulement si la mère elle-même se nourrit de manière conforme et optimale). L'iode contribue à la croissance normale des enfants et la vitamine D joue un rôle important dans le développement des os. Afin de garantir un approvisionnement adéquat, il est donc conseillé de compléter le régime alimentaire après l'ingestion par les micronutriments mentionnés ci-dessus.