Les micronutriments dans la vie quotidienne

mercredi, 15. août 2018

Les micronutriments dans la vie quotidienne

Tous les nutriments nécessaires au corps humain doivent être présents selon un rapport équilibré dans l'organisme, afin de préserver l'équilibre naturel.

L’apport actuel

Les macronutriments tels que les glucides, les protéines et les lipides fournissent à notre organisme l’énergie dont il a besoin. Les micronutriments, c’est­à­dire les vitamines, minéraux et oligo­éléments sont également nécessaires en continu, et doivent donc être consommés quotidiennement, en quantités suffisantes. Voilà pourquoi une alimentation équilibrée, riche en fruits et en légumes frais, est nécessaire.

Les rapports nutritionnels actuels démontrent qu’il y a des améliorations à faire : actuellement, seuls 50% de la population seraient suffisamment alimentés en vitamine D par exemple. La consommation moyenne de l’oligo­élément zinc et de la vitamine C est également critique : un tiers des hommes et des femmes n’absorbent pas assez de zinc, et chez les enfants la consommation de vitamine C est largement suboptimale.

L’apport de base optimal

Un bon apport de base doit contenir toutes les vitamines, minéraux, oligo­éléments importants et substances biologiques actives, selon un rapport équilibré. Pour qu’une prise de compléments alimentaires soit utile, il faut d’abord veiller à la régularité de l'apport, à la qualité et à la teneur des micronutriments consommés. Il est également important de suivre la posologie recommandée. En pratique, les préparations de substances pures permettent la consommation de composés micro­nutritifs modernes, éprouvés et résorbables (vitamines activées, minéraux organiques liés) et garantissent la meilleure tolérance possible, grâce aux formulations hypoallergéniques. En outre, les colorants et arômes de synthèse, ainsi que les lubrifiants tels que le stéarate de magnésium sont interdits. La qualité de cet apport de base soutient l’absorption de nutriments, préserve la vitalité et le bien­être, et contribue de manière importante à une vie plus légère.

Besoins nutritionnels individuels

Une alimentation équilibrée, de l’exercice, une activité sportive, ainsi que la croissance, la grossesse, l’âge, ou encore l’exposition au stress, le tabagisme ou la maladie, sont des facteurs décisifs déterminant les besoins individuels de chacun en micronutriments. Dans certaines phases de vie ou périodes de stress intenses, les besoins individuels en vitamines, minéraux et oligo­éléments peuvent ainsi augmenter de manière significative. Un apport en micronutriments, adapté selon les besoins, est donc nécessaire. Un apport nutritionnel optimal représente en effet une importante condition préalable aux processus biochimiques et régulateurs de notre organisme.

Nutrition et multivitamines

La couverture des besoins en micronutriments prend de plus en plus de sens, car elle signifie une meilleur agilité au cours de la journée. Doivent être pris en considération les besoins chronobiologiques supplémentaires, l’effort fourni lors du sport, des études ou du travail, et surtout, les habitudes alimentaires modernes. En plus d’une consommation accrue d'acides gras insaturés, et d’une forte consommation de sel et de macronutriments, notre régime présente une faible absorption de fibres alimentaires et de certains micronutriments. Quelle en est la cause ? Le boom des fast­foods et aliments tout­prêts, également responsables du nombre croissant de personnes en surpoids (40% de la population). De plus, 70 % des aliments sont aujourd’hui préparés de manière industrielle. Les habitudes alimentaires ayant changé, trop de calories “vides” sont aujourd’hui consommées, sous forme de sucre industriel, de mauvaises graisses ou d’alcool. Ce n’est pas à tort donc, que l'OMS appelle à la consommation de 5 portions de fruits et légumes par jour ­ l’application réelle de cette recommandation, cependant, est utopique pour la majorité de la population. Seuls 14% consomment suffisamment de fruits et légumes frais au quotidien, même s’ils savent combien ces aliments sont importants afin de préserver notre santé.

Parmi les micronutriments, notre alimentation actuelle manque cruellement de vitamine D, de bêta­carotène et d’acide folique. En raison de l’apport en protéines généralement plus élevé dans les pays industriels, l’apport en vitamine B6 est également insuffisant, en règle générale : l’accroissement des protéines fournies augmente les besoins en vitamine B6 ­ plus encore dans le cas de protéines animales. Diverses études nutritionnelles révèlent également que les recommandations d’apport en calcium, magnésium, iode, zinc et sélénium ne sont pas respectées. Une alimentation déséquilibrée peut provoquer une carence en micronutriments, ce qui peut nuire au bien­être général. Le but premier d’une prise de multivatimes est avant tout de préserver la santé physique et de rééquilibrer les péchés alimentaires. D'autres avantages importants : "faire quelque chose de bien”, promouvoir la vitalité et le bien­être, et protéger les cellules contre le stress oxydatif.

„Circadian timing“ – le bon moment

Selon le moment de la journée, l'organisme doit accomplir diverses tâches, c’est pourquoi l’apport de divers micronutriments à des moments différents est recommandé. Lors de la prise d'une multi­-vitamine, comprenant habituellement des minéraux et des oligo­éléments, il est impossible de respecter ces différents moments, en raison de la combinaison prédéfinie. Les préparations multivitaminéess sont à consommer de préférence lors des repas, afin d’assurer l'absorption des nutriments liposolubles (comme la coenzyme Q10, les caroténoïdes, les vitamines E et D). Les vitamines solubles dans l'eau sont également très bien absorbées, en même temps que les autres aliments. Le tableau suivant représente, selon quelques exemples choisis, les fonctions qu’occupent les micronutriments dans notre organisme.

Pour un apport nutritif optimal, les meilleures préparations sont naturellement nécessaires ­ sans additifs, aussi pures que possible.

Nous avons résumé ci­-dessous quelques vitamines, minéraux et oligo­éléments bien connus et très utiles pour notre corps.

Vitamines

La vitamine A (bêta­carotène) : Le bêta­carotène est une provitamine à partir de laquelle la vitamine A est formée dans l’organisme. Elle contribue, par exemple à une vision normale. Mais la vitamine A est également importante pour le système immunitaire et le métabolisme du fer. Le bêta­carotène est une source sûre de vitamine A, qui est formée dans l’intestin : il est important de noter qu’un apport insuffisant réduit la conversion en vitamine A.

Les vitamines B : Parmi les vitamines B, on compte par exemple, l'acide folique, la vitamine B12 et la biotine. Les vitamines du groupe B sont connues pour leur action sur le métabolisme. La vitamine B12 et l'acide folique contribuent ainsi à réduire la fatigue et l’épuisement. La biotine contribue à une belle peau et de beaux cheveux. Fait intéressant : les vitamines B agissent en partie de manière synergique ; c’est donc combinées qu’elles peuvent plus particulièrement atteindre tout leur potentiel.

Vitamine C : Certainement la plus célèbre de toutes les vitamines ­ plus particulièrement dans le cadre du système immunitaire. Mais la vitamine C contribue également à protéger les cellules contre le stress oxydatif. Saviez­vous que la vitamine C apparaît souvent
combinée aux flavonoïdes dans la nature ? Ces derniers sont des composés végétaux qui favorisent l’absorption. Par conséquent la vitamine C­acérola dispose d’une bonne biodisponibilité.

Vitamine D : Le corps peut produire cette “vitamine du soleil” simplement en effectuant suffisamment de mouvements en plein air. Ce qui a souvent pour conséquence un manque de vitamine D en hiver. Pourtant, elle est importante pour le système immunitaire. Rappelez­vous : passer judicieusement du temps au soleil est la clé pour un apport suffisant en vitamine D !

Vitamine E : La vitamine E aide à protéger les cellules contre le stress oxydatif. Le corps a besoin suffisamment de vitamine C pour pouvoir régénérer la vitamine E. Et oui, les vitamines C et E ne sont pas seulement des antioxydants, elles forment également une équipe solide et ont besoin l’une de l’autre.

Minéraux

Calcium : Le calcium est un minéral dont tout le monde connaît l’importance, en particulier pour les os. La vitamine D et le calcium ont des propriétés synergiques, ils travaillent en étroite collaboration : pour préserver la force de nos os, nous avons donc besoin de soleil et d’un apport suffisant en calcium ! Le calcium est également important pour la fonction musculaire.

Magnésium : Le magnésium est principalement connu dans le domaine du sport, car il contribue à une fonction musculaire normale. Mais il joue également un rôle dans le métabolisme énergétique et l'équilibre électrolytique. Souvent désigné comme «minéral anti­stress", le magnésium est également important pour la fonction normale du système nerveux.

Oligo­éléments

Sélénium : L'oligo­élément sélénium contribue à la fonction thyroïdienne normale. Mais notre corps a également besoin de lui pour le système immunitaire et pour la protection
antioxydante des cellules. Bon à savoir : notre apport en sélénium dépend de la chaîne alimentaire ­ lorsque le sol est déjà pauvre en sélénium, les plantes cultivées sur ce sol en contiendront donc peu.

Iode : Ce n’est pas pour rien qu’on retrouve du sel de table iodé dans les pays d’Europe centrale. En Autriche par exemple, les sols sont pauvres en iode : la nourriture contient donc aussi peu d’iode que celui qui se trouve dans le sol. Cet oligo­élément contribue pourtant à une fonction cognitive normale et est nécessaire à la production de l'hormone de la
thyroïde. Important : la DGE recommande un apport de 180 mcg d'iode par jour, encore plus pour les femmes enceintes et celles qui allaitent. Parmi les aliments riches en iode, on retrouve naturellement les poissons d’eau salée.

Zinc : Les huîtres sont­elles bonnes pour la fertilité ? Cela pourrait être lié à leur haute teneur en zinc. Cet l'oligo­élément est non seulement important pour la fonction immunitaire, mais c’est également la base d’une fertilité saine. Vos meilleurs alliés pour un apport de zinc optimal ? Les graines de citrouille, graines de pavot et les graines de lin. Le zinc est important pour le système immunitaire, un apport suffisant doit donc être surveillé de près, plus particulièrement en hiver.

Un apport suffisant en micronutriments via l'alimentation peut aider à préserver durablement la santé.